Assassinat de Neder-over-Heembeek: une des personnes condamnées est en fuite

Nouveau rebondissement dans l’affaire de l’assassinat de Pantelis Koklis sur fond de radicalisme et de polygamie le 14 juillet 2014 à Neder-over-Heembeek (Ville de Bruxelles). L’une des personnes reconnues coupables de l’expédition punitive mortelle dans un café de la rue Vekemans est en fuite à l’étranger, selon nos informations recoupées à bonnes sources. Kawter H. a été condamnée en première instance et en appel, en tant que co-auteure de l'assassinat, à 12 ans de prison.

Il y a un cinq ans, plusieurs membres de la belle-famille de Pantelis Koklis décide de le "corriger": Pantelis Koklis, ressortissant grec de 37 ans, converti à l'islam, avait épousé religieusement deux sœurs de Mohammed Yassine H., les avait radicalisées et avait tenté de partir avec elles en Syrie pour effectuer le djihad. La famille H. reprochait à Pantelis Koklis d’avoir totalement retourné le cerveau de Yousra et Mounia, de multiplier les conquêtes féminines et de faire preuve d’hypocrisie en matière de pratique religieuse. La famille H. soupçonnait également Pantelis Koklis de vouloir séduire la sœur mineure de Yousra et Mounia.

Le matin du 14 juillet 2014, Mohamed Yassine H. avait surpris sa sœur Yousra en train de s’introduire au domicile de leurs parents avant de monter à bord de la voiture de Pantelis Koklis. Écœurés, diront-ils aux procès, plusieurs membres de la famille H. décident de passer à l’acte et de punir Pantelis Koklis dans l’après-midi. Attablé au café "L’Arc-en-ciel" à Neder-over-Heembeek, Pantelis Koklis est violemment pris à partie à coups de couteau, de batte de base-ball, de pied de biche, de pieds et de poings. En sang, la victime tente de fuir mais est poursuivie sur la voie publique. Elle décédera peu après. Les protagonistes diront plus tard qu’ils n’avaient pas l’intention de tuer mais d’intimider.

Pas d’arrestation immédiate après le procès

Toujours est-il qu’après un premier procès, la Cour d'appel aura elle aussi à se prononcer sur ce dossier et le sort des quatre prévenus. Le 6 septembre dernier, l'arrêt tombe et confirme la culpabilité des protagonistes: Mohammed Yassine H. est condamné à 22 ans de prison, Farid H. à 15 ans de prison, Kawter H. à 12 ans et Mourad B. à 15 ans.

Mais la Cour d'appel n’a pas ordonné l’arrestation immédiate. Si Kawter H. a effectué de la préventive, elle comparaissait libre. Après l’arrêt, Kawter H. devait encore recevoir son billet d’écrou, un courrier lui indiquant la date de sa présentation dans un établissement pénitentiaire pour purger sa peine. Mais voilà: selon nos informations, celle-ci a depuis quitté le territoire belge.

Contacté, son avocat lors des deux procès, Maître Daniel Spreutels n’a pas souhaité commenter l’information.

Cette affaire marque aujourd'hui encore les habitants de l'entité de Neder-over-Heembeek, dans le nord de la Région bruxelloise.

rtbf.be